Antoine Mellado



Pourquoi « Terra Incognita » .

Ce travail s'inscrit dans une très longue série imaginée en 2013 . Cette suite se composait de 24 tableaux tous de dimensions différentes.

Mon propos : illustrer la liberté du geste associée à la liberté d'utilisation du matériel pour aboutir à des paysages imaginaires .

Certaines de ces productions m'ont fait penser à des vieilles cartes marines de la fin du Moyen Âge que l'on appelait « portulans ».

C'étaient , ce sont, mes propres cartes de territoires inconnus , de mes propres territoires inconnus , d'où le nom de « Terra Incognita ».

Quelques mots sur ma démarche.
Elle est celle d'un peintre qui a découvert la peinture, il y a une vingtaine d’années comme un moyen fort, puissant d'expression.

C'est au contact d'un environnement totalement différent du mien (celui de l'île de Mayotte) que soudain, j'ai eu envie de transcrire, de traduire par la couleur, l'immédiateté de mes sensations. Cet univers haut en couleur a été le déclencheur fort de ma pratique picturale. C'est ainsi qu'a commencé pour moi, la longue et passionnante aventure avec la peinture. Des rencontres intéressantes ont jalonné mon parcours. J’ai travaillé dans des groupes de recherche avec des peintres de métier, talentueux qui excellaient dans le travail à l'huile ou à l'aquarelle. Ils m'ont encouragé à continuer mon exploration. Mon cheminement de créateur est toujours difficile, souvent laborieux, besogneux. Il faut sans cesse nourrir son imaginaire sans plagier ce qu'ont fait les maîtres. Ma découverte empirique des médiums dits traditionnels comme: l'aquarelle, les pastels, l'huile, le fusain, la gouache, ou l'acrylique, m'a conduit naturellement à réinvestir dans mes productions  des techniques mixtes. A la suite d'un stage, j'ai eu la chance de découvrir la magie des collages. A partir de ce moment mon travail s'est totalement modifié. Je me définis humblement comme un coloriste. Il faut que la couleur jaillisse, explose dans mon tableau. Je mets au service de ma démarche tout ce que peut apporter un médium.

J'élabore un projet qui me sert de guide : un croquis, un dessin, un texte.Il s'agit d'une matrice assez précise. Cependant, ces pochades, ces croquis, ces textes ne m'empêchent pas de sortir du projet initial et de me laisser ensuite guider par ma création. Les hasards, les éléments fortuits, les "accidents" de parcours ont une importance capitale pour moi. Il m'est parfois difficile de considérer une de mes productions comme définitive.  




No hay comentarios:

Publicar un comentario